Connexion

Mot de passe oublié ?
Association québécoise des enseignantes
et des enseignants du primaire

Résumé

En regardant la page de garde de ce livre avec vos élèves, vous devinerez plusieurs détails sur Simone. Elle aime les lions ; c’est une cycliste ; elle rêve de voyager… Mais comme plusieurs de nos élèves, Simone a un secret qu’on ne peut deviner parce qu’il se passe à l’intérieur. Elle fait de l’anxiété. Elle visualise son émotion comme des ronces envahissantes qui l’encerclent quand elle est inquiète. Ces épines apparaissent dans plusieurs situations, certaines banales, comme lorsqu’elle voit une araignée, mais certaines plus complexes, comme quand elle doit parler à des gens qu’elle ne connait pas. 

L’école est un endroit où les ronces de Simone poussent beaucoup. Heureusement, son enseignante Solange comprend la situation et l’encourage, par ses mots doux, ses techniques de respiration et sa patience, à apprivoiser ses peurs à son propre rythme.

Piste d’exploration

J’ai envie de vous proposer quelque chose de très concret qui pourra réellement faire une différence dans le quotidien de vos élèves. On pourrait bien sûr penser à utiliser cet album pour faire écrire aux enfants ce qui les angoisse. Mais selon mon expérience, quand on veut traiter d’un sujet émotif, les différents processus impliqués dans l’écriture bloquent parfois l’ouverture. Je vous propose donc de créer une vidéo dans laquelle chaque enfant pourra s’exprimer à son tour sur une situation qui lui fait pousser des ronces. En prenant appui sur l’histoire dans laquelle les petits noms d’amour de l’enseignante aident Simone, le film pourrait prendre la forme d’une entrevue dans laquelle vous demanderez aux élèves de parler d’un moment où ils ressentent de l’anxiété et des gestes ou des personnes qui peuvent les aider à se sentir mieux. Inspirez-vous des exemples de Simone et ouvrez les possibilités aux situations scolaires ou extérieures en explorant d’abord les idées collectivement et en utilisant divers termes qui pourraient éveiller les souvenirs des élèves (se sentir inquiet, stressé, angoissé, avoir peur, etc.).

Je vous encourage ensuite à diffuser cette vidéo, soit en faisant un montage collectif ou en envoyant l’extrait individuel à la famille. Invitez les parents à la partager au besoin avec d’autres personnes qui seraient concernées. Elle pourrait par exemple être montrée à un entraineur si l’élève vit son anxiété lors d’une activité sportive. C’est un investissement de temps, c’est certain, mais en envisageant que les acteurs impliqués ne sont pas toujours conscients des stress vécus par un enfant, ni des gestes qu’ils peuvent poser pour aider, cette action pourrait faire la différence pour certains. Si vous avez accès à un animateur de vie spirituelle et d’engagement communautaire (AVSEC) dans votre école, vous pourriez lui demander de vous soutenir dans ce projet.

En complément, que ce soit « ouistiti en gougounes », « petit chat en pyjama » ou « grenouille en chocolat », il est clair que les noms d’amour de Solange contribuent à faire du bien à Simone. Utilisez le petit jeu disponible à la fin de l’album pour les recréer et inventez-en d’autres qui feront du bien à entendre lors des moments difficiles.

Pour aller plus loin

D’abord, le site de la maison d’édition (éditionsfonfon.com) vous offre une trousse pédagogique en lien avec le livre, incluant entre autres une lecture interactive et des images à replacer en ordre.

De plus, comme le récit aborde aussi les solutions pour apaiser l’anxiété, je vous suggère de compléter cette lecture par deux albums complémentaires.

Comment ratatiner les idées noires?

Dans cet album rigolo de la série bien connue, vous lirez que l’anxiété (ou les idées noires) n’est pas « solide » et qu’elle peut être chassée. On y découvre des méthodes bien concrètes qui peuvent aider : la musique, le sport, le rire ou les amis. Le fait que les idées noires soient illustrées un peu comme des nuages renforcent l’impression qu’on peut les combattre. Vous pourrez vous amuser graphiquement avec ceci !

La méditation c’est pour moi: un livre sur la pleine conscience

Celui-ci est plus abstrait. Il fait le lien avec le fait que l’anxiété est souvent une inquiétude liée au passé ou au futur et il invite à bien nous ancrer dans le « ici et maintenant » pour retrouver notre aplomb. Vous pouvez le lire lentement, accompagné d’une musique douce, ou encore utiliser la méditation guidée à la fin du livre pour entrainer vos élèves à se ramener au moment présent grâce à la respiration et à leurs sens.

Références : 

Leblanc C. (2017). Comment ratatiner les idées noires? Éditions p’tit Glénat.

Verde S. (2018). La méditation c’est pour moi: un livre sur la pleine conscience. Éditions Scholastic.

_

 

par
Caroline Tringali
enseignante au 1er cycle, Pie-XII
caroline-tringali@cspi.qc.ca

Titre: Simone sous les ronces
Auteure: Maude Nepveu-Villeneuve
Illustratrice: Sandra Dumais
Maison d’édition: Fonfon
Année: 2019

Cliquez ici pour une version imprimable de cette chronique

Pour encore plus de contenu, adhérez dès maintenant à Vivre le primaire. Une revue professionnelle créée par et pour des enseignants.

retour aux nouvelles