Connexion

Mot de passe oublié ?
Association québécoise des enseignantes
et des enseignants du primaire

Résumé

Katia Canciani est une de ces auteurs avec une couleur juste à elle. Moi, je l’aime d’amour ! Si vous ne l’avez pas encore découverte, faites-vous le cadeau de découvrir ses histoires pleines d’humour, de douceur et de poésie qui vous plongeront dans une bulle magique à chaque fois. Dans Brutus et Doudouce, elle nous propose une interprétation bien à elle d’une célèbre insulte québécoise. 

Vous connaissez l’expression s’habiller comme la chienne à Jacques ? Savez-vous au fait qui est cette chienne supposément mal habillée à laquelle tout le monde réfère ? Après s’être fait ridiculisé pour son style vestimentaire éclectique, Rufus part à la recherche de Jacques et de sa chienne pour comprendre ce qu’on lui reproche. En route, on lui parle d’une Jacques au haricot magique, d’une frère Jacques et d’une coquille Saint-Jacques. Il finit par tomber sur le bon Jacques et sur sa chienne Doudouce… et c’est le coup de foudre !

Piste d’exploration

Une belle ode à l’originalité et l’individualité, l’histoire de Brutus et Doudouce se porte toute seule. J’irais donc vers des choix d’activités simples et rigolotes pour l’accompagner. 

Par exemple, on pourra déclencher une discussion éthique sur les liens d’amitié. En lançant la question « Comment choisis-tu tes amis ? », on fera ressortir que les points communs entre deux personnes ont souvent une influence dans nos choix de copains, et vice versa !

Question d’attraper au vol un petit détail amusant du texte, je prendrais le temps de présenter aux enfants ce qu’est une ceinture fléchée puisque Brutus en porte une. Découvrir d’où cet accessoire vient, comment il fait partie de notre histoire québécoise… mais surtout comment il est tissé. En extrapolant juste un peu, et en flottant sur la joie de l’amitié que le texte nous souffle, je proposerais de créer des mini-ceintures fléchées (en fait des bracelets d’amitié simples à tisser !) et d’organiser un échange au hasard dans le groupe pour renforcer le sentiment d’appartenance.  

Inévitablement, vous devrez ajouter à votre horaire une journée thématique des habits fous : parade de mode, critiques vestimentaires, prix d’originalité, etc.

Pour toucher à la poésie si bien accompagnée par les illustrations de Virginie Egger, vous pourrez enseigner à peindre une lune en aquarelle comme dans la dernière image. Papier aquarelle, mouillage de la feuille au pinceau, gouttes de peinture diluée qu’on laisse tomber un peu aléatoirement… et laissez la magie des pigments qui voyagent impressionner les petits yeux curieux !

Pour aller plus loin

Katia Canciani vous offre aussi un autre album qui raconte de façon tout aussi créative l’histoire de la fameuse blague de Pet et Répète. Récipiendaire du Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie Littérature jeunesse — livres illustrés 2021, — cette aventure complètera votre lecture et vous donnera peut-être envie d’imaginer d’autres récits à partir de blagues ou d’expressions connues. Si vous l’utilisez, ne manquez pas de visiter le site Web de la maison d’éditions Fonfon où il est publié, puisqu’il regorge de matériel pédagogique complémentaire : http://editionsfonfon.com/collection/histoiresderire/pet-et-repete-la-veritable-histoire.

_

par

Caroline Tringali
Enseignante au 1er cycle
Pie-XII
caroline-tringali@cspi.qc.ca

Texte: Katia Canciani
Illustration: Virgine Egger
Maison d’édition: La bagnole
Année: 2021

Cliquez ici pour une version imprimable de cette chronique

Pour encore plus de contenu, adhérez dès maintenant à Vivre le primaire. Une revue professionnelle créée par et pour des enseignant•e•s.

retour aux nouvelles